Station météorologique : de quoi s’agit-il ?

15Déc - by Damien - 0 - In Uncategorized

Les données relatives à l’ensoleillement et au vent sont recueillies et non inventées. Les informations obtenues sont d’une fiabilité élevée et sont traitées dans des laboratoires météorologiques. Il s’agit de petites bases implantées un peu partout dans le monde. Elles ont pour mission de surveiller le ciel tout en relevant sur terre et depuis l’espace, grâce aux satellites, l’évolution du climat. Elles constituent un dispositif très utile pour la science météorologique. Voici quelques réponses à vos éventuels questionnements !

 

À quoi sert une station météorologique ?

Une station météo est un site permettant d’observer les changements climatiques afin d’établir une prévision optimale. À cet effet, cette station est équipée pour mesurer la température et le taux d’humidité de l’air. Aussi, la pression atmosphérique, ainsi que la densité des pluies y sont relevées. Il y a également le niveau d’ensoleillement qui va de pair avec la vitesse du vent. Tous ces facteurs fournissent au météorologue des preuves et des données à analyser en vue d’établir la revue météo hebdomadaire d’une région, d’un continent et de la planète.

 

Ces valeurs sont utiles pour les activités des services aériens en majorité y compris des voyageurs. Elles leur permettent en effet de prévoir les précautions à prendre. Elles servent à informer le public sur la situation climatique à un moment donné. Par ailleurs, les données sont instantanées, ce qui octroie un caractère dynamique à la base météorologique.

 

Comment fonctionne une station météorologique ?

Une station météorologique est destinée à enregistrer les informations relatives au climat, et ce, à chaque instant. À ce titre, elle relève l’état de l’air, la direction du vent de même que la couverture nuageuse. L’état de l’air a rapport avec la climatisation et la pression atmosphérique. Cela inclut également le niveau de vapeur d’eau contenue dans un gramme d’air.

 

Ces valeurs fournissent des informations sur la chaleur et la fraîcheur que l’on pourra ressentir à un moment de la journée ou saison. C’est aussi elle qui renseigne si l’air est sec ou humide dans une zone. En ce qui concerne les mouvements de l’air, il est question de la vitesse et de la direction du vent. Il est important de le savoir afin d’anticiper sur les dégâts que cela pourrait occasionner. Ces données sont en l’occurrence primordiales pour une installation de champ éolien.

 

Enfin, la dernière vague de relevés est relative à la position des nuages dans le ciel. Cette donnée est plus utilisée, car elle indique le niveau d’ensoleillement et de précipitations. En pratique, les données sont faites grâce à des capteurs montés sur les différents appareils. Chacun d’eux a une utilité spécifique.

 

Après le prélèvement des relevés, ils sont ensuite envoyés au système d’analyse de la station. Ce dernier est composé d’ordinateurs capables d’analyser les valeurs obtenues et de faire des interprétations. Les résultats sont enregistrés dans le système informatique et peuvent être copiés ou imprimés.

 

Quelles sont les exigences liées à l’implantation d’une station de météo ?

Vu l’importance d’un site pareil, les données doivent être les plus fiables possibles. Pour cela, tout est mis en œuvre afin que des règles strictes soient respectées dans ce cadre. Ces normes sont relatives à l’implantation du site et à son équipement.

 

Une station météorologique ne saurait être érigée dans une zone encombrée. L’espace dédié à l’installation doit être libéré et préparé pour l’accueillir. Les obstacles empêchant la circulation de l’air doivent être réduits au maximum. De plus, la couleur suggérée pour un abri météo est le blanc, car elle n’absorbe pas la lumière. Les données correspondantes à l’ensoleillement pourront ainsi être transmises fidèlement. C’est sans doute pour cela que les stations de météo sont perceptibles uniquement dans des paysages isolés et à l’abri des regards indiscrets.

 

Une fois que le site a été aménagé, il revient maintenant à l’équiper de la logistique nécessaire. Pour mériter d’être appelé station, l’emplacement doit disposer d’un minimum d’équipements. Il s’agit du thermomètre, du baromètre, d’un anémomètre, d’un pluviomètre et d’un héliographe. Les quantités dépendent de l’étendue de l’abri. Notez que tous les appareils doivent être fixés et stabilisés à plus de 2 mètres du sol.

 

En somme, la station météorologique est la représentation au sol du système satellitaire. Elle permet de relever les données concernant l’ambiance atmosphérique et a l’avantage d’être facile d’accès.