Écoconstruction : pourquoi l’isolation est-elle un facteur d’importance ?

29Oct - by Damien - 0 - In Ecologie

De nos jours, il faut savoir qu’il existe désormais plusieurs normes environnementales à respecter par les professionnels du bâtiment lors d’une construction dans le neuf. Parmi elles se trouve en l’occurrence la Réglementation Environnementale RE2020 qui entrera finalement en vigueur dès le 1er janvier 2022 en remplaçant la RT2012. À titre de rappel, l’ancienne Réglementation Thermique 2012 misait davantage sur la performance de l’isolation et les aspects thermiques, mais la nouvelle norme vise encore plus haut. Force est ainsi de constater que l’isolation est toujours un facteur déterminant pour se conformer à la prochaine Réglementation Environnementale RE2020.

Les deux principaux changements entre la RE2020 et la RT2012

Il est à rappeler que l’ancienne Réglementation Thermique RT2012 imposait une limite obligatoire en terme de consommation d’énergie primaire totale des nouvelles constructions à 50 kWh/m²/an. En ce qui concerne la nouvelle Réglementation Environnementale RE2020, elle est de plus en plus exigeante dans le but de lutter encore plus efficacement contre le réchauffement climatique. Contrairement à la RT2012, les bâtiments construits selon la RE2020 dès le premier janvier 2022 doivent à la fois être « basse consommation » et à « énergie positive ».

Non seulement les bâtiments sont dans l’obligation de moins consommer en terme d’énergie primaire, mais ils produiront également plus qu’ils ne devraient avoir besoin via les énergies renouvelables. Cette nouvelle réglementation incite donc les constructeurs à repousser davantage les limites actuelles en privilégiant d’autres astuces de construction écologique. En ce sens, ils sont désormais tenus d’utiliser de nouveaux matériaux encore plus performants pour l’isolation afin de diminuer encore la consommation énergétique des bâtiments.

Une isolation du bâti de plus en plus performante

Comme évoquée précédemment, la RE2020 relève encore davantage la barre par rapport à la RT2012 en terme de performance thermique et d’isolation. À titre d’information, la Réglementation Environnementale 2020 impose une consommation énergétique de 12 kWh/m²/an au maximum contre 50 kWh/m²/an concernant la consommation de chauffage. Tandis que la consommation d’énergie primaire annuelle ne doit pas excéder les 100 kWh/m².

À ce propos, il est à noter que la RE2020 établit ainsi un seuil minimal d’isolation thermique, mais également phonique. Force est ainsi de remarquer que l’isolation du bâti doit encore être plus performante afin de réduire et limiter les déperditions tout comme les bruits. En sus, il faut savoir qu’elle mettra également en place un seuil à respecter par rapport à la qualité de l’air intérieur. Par conséquent, le bien-être des occupants et leur santé entrent aussi en ligne de mire de l’instauration de la RE2020 grâce à une isolation de plus en plus performante.

Des solutions écologiques à privilégier désormais en complément

De toute évidence, une performance améliorée de l’isolation dès l’application de la RE2020 ne suffit pas à atteindre les objectifs de cette nouvelle norme environnementale. Bien que les besoins énergétiques peuvent ainsi diminuer pour se conformer à la « basse consommation » du bâti, ce dernier doit être à « énergie positive ». Concrètement, il est nécessaire de produire ses propres besoins énergétiques et en fournir davantage.

Pour ce faire, plusieurs solutions écologiques déjà éprouvées sont à privilégier dorénavant lorsque vous envisagerez de construire dans le neuf. Ainsi, l’utilisation d’une poêle à bois, d’une pompe à chaleur, des capteurs solaires thermiques est entre autres incontournable pour la production d’eau chaude sanitaire. Tandis que pour produire l’électricité, l’installation de panneaux photovoltaïques, d’une éolienne ou éventuellement d’une hydroturbine est à prendre en compte. D’autre part, recourir à une chaudière biomasse (à bois, à pellets ou granulés) avec un meilleur rendement qu’une chaudière classique (au gaz ou au charbon) est aussi à considérer pour le chauffage.

<<< Si vous voulez voir d’autres articlescliquez ici .>>>