Astuces pour bien réaliser la cérémonie d’obsèques

29Juil - by Damien - 0 - In Evénement

Les étapes de l’inhumation constituent la plus importante des choses dans le cadre du décès d’un proche ou d’un ami. La cérémonie d’obsèques est la dernière partie qui fait l’objet d’un dernier hommage que vous pouvez lui rendre. Elle ne doit pas ainsi pris à la légère. Tour d’horizon des astiques pour bien réaliser la cérémonie d’obsèques.

Bien préparer toutes les différentes paperasses

Tout ce qui se rattache à une naissance ou à une mort nécessite la préparation de nombreuses paperasses. La déclaration du décès est la toute première pièce justificative qu’il vous faut le plus. Elle est à demander auprès de la commune où le défunt a été décédé ou de la commune où il a été né.

Il suffit que vous annonciez la mort de votre proche pour que les officiers d’état civil puissent mettre à votre disposition toutes les lettres inhérentes à la déclaration du décès. Le transport de votre défunt requiert aussi des pièces justificatives, que vous utilisiez votre voiture personne ou fassiez appel aux pompes funèbres. Faire appel à des personnalités importantes pour assister à l’hommage de votre défunt ou à la cérémonie nécessite la préparation de certaines lettres.

Réaliser bel et bien les étapes de l’inhumation

Les étapes de l’inhumation précèdent le tout et doivent ainsi se dérouler de la meilleure manière qui soit avant de passer à l’étape suivante. Il faut que vous fassiez appel à un thanatopracteur pour réaliser la toilette mortuaire de votre défunt.

Cela se succède par son habillage. Une fois que cette étape franchie, il vous faut l’emmener à l’endroit où vous allez l’envelopper dans un linceul et le mettre dans le cercueil. Le transport de votre défunt vers la sépulture fait aussi partie des étapes que vous avez à suivre. Ce n’est à partir de cette phase que vous pouvez commencer la cérémonie.

Faire le choix entre cérémonie civile ou cérémonie religieuse

Si vous êtes pratiquant et que le défunt l’est aussi, vous ne devez pas hésiter à prendre contact avec un chef religieux, que ce soit un pasteur ou un prêtre. Celui-ci dirige la cérémonie d’un bout à l’autre. En principe, vous ne pouvez pas choisir les étapes qui constituent le déroulé de la cérémonie. Seule le choix de chant à chanter qui dépend de vous. Pourtant, vous avez le plein droit de prévenir le chef religieux de ne pas prononcer un discours très lamentable susceptible de toucher à la plaie qui commence à faire sa disparition. Il est possible que vous fassiez le chef religieux prononcer des passages bibliques réconfortants ou constitués d’un espoir de résurrection.

La cérémonie civile

En fait, la cérémonie civile est aussi une bonne alternative à la cérémonie religieuse, surtout si vous et votre défunt êtes des conservateurs d’une culture quelconque. La cérémonie civile peut aussi être adoptée si vous ne voulez pas vous plier aux étapes protocolaires d’une cérémonie religieuse. Avec la cérémonie civile, vous définissez le déroulement entier de la cérémonie. Vous pouvez ne pas suivre les mêmes ordres qu’en cérémonie religieuse. Reste à savoir que même avec la cérémonie civile, vous avez le plein privilège de faire une prière pour ouvrir ou pour clore la cérémonie.

Veuillez cliquer ici pour voir plus d’article dans un autre blog